ÉMERY (J. A.)

ÉMERY (J. A.)
ÉMERY (J. A.)

ÉMERY JACQUES ANDRÉ (1732-1811)

Né à Gex, formé au collège des jésuites de Mâcon, puis par les sulpiciens de Paris, Émery fut agrégé à la Compagnie de Saint-Sulpice en 1758 et envoyé comme professeur dans les séminaires d’Orléans puis de Lyon. Après avoir dirigé le séminaire d’Angers pendant six ans, il fut élu supérieur général de Saint-Sulpice en 1782 et s’attaqua avec succès aux abus d’indiscipline et de mondanité qui s’étaient glissés dans la formation du haut clergé. Aux déistes et aux rationalistes de son époque il oppose la foi de grands penseurs ou de grands spirituels en publiant L’Esprit de Leibniz (1772), L’Esprit de sainte Thérèse (1775), puis Le Christianisme de F. Bacon (1799) et des Pensées de Descartes sur la religion morale (1811).

L’absence dès 1789 de l’archevêque de Paris et l’émigration de la plupart des évêques amènent Émery à tenir, pendant la Révolution, le rôle difficile de conseiller des prêtres restés en France. Au sujet des divers serments imposés successivement, il donne des réponses nuancées, refusant ceux qui lui semblent aller contre le droit de l’Église, tolérant ceux qu’on peut interpréter comme un simple loyalisme politique. Sa correspondance avec des prêtres cachés ou émigrés lui vaut un emprisonnement de quinze mois, dont Thermidor le délivre. Il reprend aussitôt sa place; son esprit conciliant lui attire la rigueur des royalistes après celle des révolutionnaires. Son rôle discret est pourtant prépondérant dans la remise en ordre de l’Église de France sous le Consulat: conversion de Fesch, démission des évêques de l’Ancien Régime, conseils pour les nominations du nouvel épiscopat, rétablissement du séminaire Saint-Sulpice et, par la Compagnie reconstituée, direction de plusieurs séminaires de province, du Québec et des États-Unis.

Fouché soupçonne Émery, non sans motifs, d’animer la résistance à la politique religieuse de Napoléon à partir de 1807 (défense et illustration d’un gallicanisme très modéré dans les Nouveaux Opuscules de l’abbé Fleury, diffusion de l’excommunication portée contre les usurpateurs de l’État pontifical); un décret impérial du 14 février 1810 supprime la Compagnie de Saint-Sulpice, et oblige Émery à se retirer du séminaire. Son prestige et son influence n’en demeurent pas moins grands et Napoléon marque son estime à un interlocuteur qui est souvent son adversaire mais ne met jamais d’inutile hostilité dans son combat. Conseiller de l’Université, désigné pour faire partie des commissions ecclésiastiques de 1809 et 1811, il a le courage de s’opposer aux prétentions de l’Empereur en matière canonique; s’appuyant habilement sur les traditions gallicanes, il sauve les droits du pape pour la désignation des évêques (17 mars 1811). Quand, un mois plus tard, épuisé par le labeur acharné que lui impose la situation critique du pape et de l’Église, ce «petit prêtre» meurt, Napoléon parle de le faire inhumer au Panthéon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Emery — may refer to: * Emery (mineral), a rock used to make abrasives, largely consisting of the mineral corundum, but often containing other hard minerals such as hercynite (iron spinel) * Emery Worldwide, a cargo airline * Emery (band), a post… …   Wikipedia

  • Emery — ist der Familienname folgender Personen: Audrey Emery (1904–1971), US amerikanische Millionenerbin Carlo Emery (1848–1925), italienischer Zoologe David F. Emery (* 1948), US amerikanischer Politiker Gareth Emery (* 1980), britischer Trance DJ und …   Deutsch Wikipedia

  • Emery — Слева направо: Джош Хэд, Дэйв Пауэлл, Тоби Моррелл, Мэтт Картер, Дэвин Шелтон Основная информация …   Википедия

  • Emery — Em er*y, n. [F. [ e]meri, earlier [ e]meril, It. smeriglio, fr. Gr. ?, ?, ?, cf. ? to wipe; perh. akin to E. smear. Cf. {Emeril}.] (Min.) Corundum in the form of grains or powder, used in the arts for grinding and polishing hard substances.… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Emery — Emery, SD U.S. city in South Dakota Population (2000): 439 Housing Units (2000): 204 Land area (2000): 0.349696 sq. miles (0.905708 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.349696 sq. miles (0.905708 sq …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Emery — Saltar a navegación, búsqueda Emery Información personal Origen  Estados Unidos, South …   Wikipedia Español

  • Emery, SD — U.S. city in South Dakota Population (2000): 439 Housing Units (2000): 204 Land area (2000): 0.349696 sq. miles (0.905708 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 0.349696 sq. miles (0.905708 sq. km) FIPS …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • Emery, UT — U.S. town in Utah Population (2000): 308 Housing Units (2000): 140 Land area (2000): 1.213843 sq. miles (3.143840 sq. km) Water area (2000): 0.000000 sq. miles (0.000000 sq. km) Total area (2000): 1.213843 sq. miles (3.143840 sq. km) FIPS code:… …   StarDict's U.S. Gazetteer Places

  • emery — [em′ər ē] n. [Fr émeri < OFr emeril < It smeriglio < MGr smeri, for Gr smyris, emery < IE base * smer , SMEAR] a dark, impure, coarse variety of corundum used for grinding, polishing, etc …   English World dictionary

  • Emery —   [ emərɪ], Walter Bryan, britischer Ägyptologe, * New Brighton (bei Liverpool) 2. 7. 1903, ✝ Kairo 11. 3. 1971; war seit 1923 an zahlreichen Ausgrabungen in Ägypten beteiligt. 1929 34 leitete er die Grabungen in Nubien (Königsgräber von Ballana… …   Universal-Lexikon

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”